Catherine PASQUIER

 

Catherine PASQUIER est née le 20 octobre 1778 à St Jean (37), de Barthélémy journalier et de Jeanne MARTIN. Elle a (au moins) deux frères, comme il est spécifié sur son acte de mariage avec Stephan HORVATH, qui sont Antoine né le 25 décembre 1767 à Perrusson (37) et Jean né vers 1777.

 

         Le 3 avril 1807 à 28 ans, elle se marie à Montrichard (41) avec Claude VALLOT marinier qui est veuf, âgé de 57 ans et a deux enfants en bas âge, Marie Elisabeth 8 ans, François Florentin 14 ans, les autres enfants qui ont 21 ans et plus, ont déjà quitté la maison familiale. Il semble qu’il n’y ait pas eu d’enfant de cette union. Le 12 septembre 1813 Claude VALLOT décède, il a 60 ans. Catherine a presque 35 ans, elle est veuve et sans enfant, la petite dernière de son époux, Marie Elisabeth, a 16 ans et doit être placée chez un patron comme domestique.

 

Après un an de veuvage, Catherine se remarie avec Stéphan HORVATH le 25 octobre 1814 à Loches (37). Elle a 36 ans, Stéphan a au moins 57 ans, il est veuf de Martine HARDOUIN depuis le 16 avril 1814 et avec cette dernière il a eu quatre enfants qui ont 17 ans, 15 ans, 7 ans et 3 ans. Il s’est d’ailleurs remarié rapidement, six mois seulement après le décès de Martine ! Ceci dit, il a des enfants en bas âge et il lui faut quelqu'un pour élever les petits pendant qu'il travaille.

 

Une nouvelle fois Catherine semble ne pas avoir eu d’enfant de cette union, en définitive elle n’a jamais eu d'enfant à elle et s'est toujours occupé de ceux de ses maris. Malgré tout elle aura à chaque fois un rôle très important au sein de la famille. Elle va par exemple mettre "le pied à l'étrier" à un des enfants de Stephan, Benjamin, et le fera travailler avec son frère, Antoine PASQUIER qui est tuilier à Villeloin (37). Benjamin finira par épouser la fille d'Antoine, Marie Joséphine le 4 février 1807 à Loches (37). Ils fonderont une importante famille dont René ORVAT (CGDT N° 985) et son fils Frédéric sont issus.

 

Stephan meurt le 4 août 1831 et Catherine se remariera une troisième fois, le 10 novembre 1834 avec Pierre MOREAU à Beaulieu (37). Elle a 56 ans ! Comme me l’a si bien écrit Frédéric ORVAT " Le moins qu'on puisse dire, c'est que cette femme détestait être seule ! "

 

Catherine PASQUIER et ses frères, dont Antoine le père de Marie Joséphine, sont originaires de St Jean (37) et ils ont une cousine germaine Marie POITEVIN qui a le même âge que Catherine et qui demeure juste à coté, à Beaulieu lès Loches. Cette Marie POITEVIN est une ancêtre de Maud PERCHERON, ce qui fait que René et Frédéric ORVAT cousinent avec Maud. Mais tout ceci serait banal, s’il ne se trouvait qu’une des belles-filles de Catherine PASQUIER, Marie Elisabeth VALLOT, la petite dernière de son premier mari Claude VALLOT, fait elle même partie des aïeux d’Alain FOUGEROUZE.

 

En conclusion, Catherine PASQUIER cette femme qui n’a eu aucune descendance directe, a quand même élevé beaucoup d’enfants qui n’étaient pas les siens. Comme de plus elle se trouve mêlée à nos deux généalogies et a sûrement connu et fréquenté de nombreux ancêtres à l’un et à l’autre. C’est pour toutes ces raisons que nous tenions à lui rendre hommage, en écrivant ces quelques lignes.

 

Alain FOUGEROUZE et Maud PERCHERON épouse FOUGEROUZE

 

 


René ORVAT cousine au 13ème degré avec Maud PERCHERON

Tableau de cousinage et parentés ORVAT - PERCHERON - FOUGEROUZE

- Retour à "personnages et métiers hors du commun"

- Retour au sommaire

Catherine PASQUIER

dernière mise à jour : 19 mars 2007