Les descendants de Gaspard FOUGEROUZE

et les différentes graphies de leurs patronymes

         Les ancêtres paternels de Gaspard FOUGEROUZE avait, aussi loin que j'ai pu remonter, un patronyme dont la graphie était "FOUGEROUSE" et ils vivaient à Saint-Anthème dans le Puy-de-Dôme. Mais Gaspard FOUGEROUZE sur son acte de baptême, qui a eu lieu le 8 janvier 1771 à Saint-Anthème, son patronyme a été écrit FOUGEROUZE sans que j'en connaisse la raison.

          Dès qu'il put travailler Gaspard fut, comme un grand nombre des hommes de sa région, un scieur de long. L'été fini il s'expatriait loin de chez lui pour exercer son métier. A la fin du printemps il prenait le chemin du retour et rentrait au pays pour aider sa famille dans les travaux des champs. Garpard a du, pendant plusieurs années, prendre ses quartiers d'hiver à Oisly dans le Loir et Cher et y a fait connaissance de  Marie "Françoise" LASNIER qui était couturière et habitait cette commune. Nous sommes au début du 19ème siècle et la révolution étant passé par là, les mariages ne sont plus "arrangés" par les parents, nos tourtereaux décident donc de s'épouser. Le mariage entre Gaspard et Marie "Françoise" aura lieu le 9 février 1808 à Oisly. On peut épouser qui l'on veut, mais il faut l'autorisation des parents. Pour Marie "Françoise" pas de problème ses parents sont présents, de son côte Gaspard devait avoir fourni une copie de son acte de naissance mais en plus son père étant décédé un acte de consentement passé devant notaire par sa mère. La graphie de l'acte de baptême va donc être reprise dans cet acte de mariage.

          Tous les enfants du couple sont nés à Couddes (41), les quatre premiers :  Françoise née en 1809, Jean en 1812, les jumeaux Sulpice et Pierre en 1816 vont tous être des FOUGEROUZE. Mais en 1822 pour le dernier de ses enfants, le nouvel officier d'état civil avait sûrement eu du mal à comprendre Gaspard et son accent auvergnat quand il a donné son nom, de plus il n'a pas eu l'idée de consulter les actes précédents et devait avoir aussi quelque soucis avec la langue française, résultat sur l'acte de naissance on trouve "Anry FAUJOUR" au lieu de Henry FOUGEROUZE.  Trois années passent et le 17 juin 1825 Gaspard décède, le maire a changé mais le secrétaire de mairie doit être le même car Gaspard est à son tour dénommé FAUJOUR. Par contre Aury FAUJOUR est redevennu Henry FOUGEROUZE sur son acte de mariage avec Anne BIGOT le 17 septembre 1844 à Blois (41) car il a signalé une erreur dans l'écriture de son nom sur son acte de naissance. Henry et Anne  auront un fils : Henry FOUGEROUZE, mais en novembre 1848 Anne va décéder et leur fils Henry succombera à son tour le 3 janvier 1849.

          A partir de cette date du 3 janvier 1849 on va perdre de vue Henry FOUGEROUZE qui était maçon à Blois, je vais le retrouver le 2 décembre 1854 à Neuil (37) il y épouse Julie LACOUA. Il est dénommé Anrie FAUJOURS et exerce la profession de tailleur de pierre, c'est son acte de naissance et l'acte de décès de son père qui sont à l'origine de cette graphie. Cette fois ci loin de sa famille il ne va pas contester les erreurs d'écriture sur son prénom et son nom. Le couple aura deux enfants nés à Neuil, Jean y ai né en 1853 et reconnu lors de leur mariage et Julie est née en 1855 tous les deux portent le patronyme FAUJOURS. En 1857 à Pernay (37) viendra au monde Augustine FORGEROUX, Henri son père a du faire rectifier son nom mais celui ci est toujours mal orthographié. Puis naîtra et décèdera 6 mois après, dans les deux cas à Cinq-Mars-la-Pile (37), Florentine qui aura elle aussi le nom de FORGEROUX.  Toujours dans la même commune nous aurons en 1860 et qui décédera 10 mois après Clémentine FORGEROUGE et en 1863 Emile FORGEROU. En 1865 retour à Neuil et c'est Henri FORGEROUX qui va venir au monde. En 1868 c'est à Langeais (37) que Lina FORGEROUX verra le jour, puis en 1872 changement de département nous sommes à Verrie (49) et c'est Joseph FORGEROU qui y naît. Enfin en 1874 c'est à Bourgueil (37) que le dernier enfant de ce couple, Auguste FORGEROUX viendra au monde. Pour le père de toute cette petite famille c'est sous le nom de Henry FORGEROU qu'il va décédé le 21 juillet 1892 à Rou-Marson (49). Au cours de sa vie il se sera appelé FAUJOURS, FOUGEROUZE, FORGEROUX, FORGEROUGE et enfin FORGEROU. De ce fait ses enfants ont eu des patronymes différents alors qu'ils étaient tous frères et soeurs et bien sur ceci d'une façon définitive ce qui fait que leurs descendants ont porté ce même nom.

          J'ai tenté de suivre toutes ces personnes et leur descendance, si je n'ai pas fait d'erreur à ce jour il y a :

- Pour les FOUGEROUZE, nous sommes deux mon frère et moi à porter ce nom ainsi orthographié et nous avons trois petits-fils qui vont transmettre nous l'espérons notre patronyme.

- Il y a des FAUJOURS, je les ai aidé par l'entremise d'un de leurs amis généalogiste à compléter leur généalogie et Nicolas FAUJOURS est sur "généanet".

- Il y a des FORGEROU, j'ai correspondu avec l'un d'entre-eux et Alain FORGEROU est présent sur "généanet".

- Pour les FORGEROUX je n'ai pas trouvé de descendants, mais il est vrai que la disparition des recensements du Maine-et-Loire ne m'a pas aidé dans mes recherches.

- Enfin Linda était la seule FORGEROUZE et elle est morte en bas âge donc ce patronyme a disparu.

      

 

- mariage de Gaspard FOUGEROUZE - Marie "Françoise" LASNIER

 
 

- naissance d'Anry FAUJOUR

 
 

- décès de Gaspard FAUJOUR

 
 

- mariage d'Henry FOUGEROUZE - Anne BIGOT

 
 

- mariage d'Anrie FAUJOURS - Julie LACOUA

 
 

- décès d'Henry FORGEROU

 

                   

- Retour au sommaire

les descendants de Gaspard FOUGEROUZE et les différentes graphies de leurs patronymes

dernière mise à jour : 12 janvier 2019