Recherches Icaunaises

 

 

         De toutes mes recherches c'est sûrement la branche Icaunaise qui m'a réservé le plus de surprises. C'est ces métiers et ces évènements étonnants ou nos ancêtres écrivent "l'histoire", que je vais essayer de vous relater dans cette page. Ne soyez pas étonné, j'ai laissé quand c'était possible, la réelle orthographe des actes.

 

         Cette branche commence avec Marie Julie RÉMOND, la mère de mon grand-père paternel qui était fruitière et s'est mariée à Paris. J'ai pendant longtemps été bloqué par sa naissance et ses parents, avant de m'apercevoir qu'ils étaient tous originaires de Santigny dans l'Yonne. Après, au gré de l'aide de plusieurs correspondantes et principalement de Mme DUPONT, mais aussi des relevés du SGY dont je suis adhérent, ma progression a été continuelle. J'ai ainsi découvert que ces ancêtres étaient pour la plupart des "bourgeois" et petits notables locaux. Ils étaient commerçants, médecins, notaires, mais aussi procureurs, lieutenants ou capitaines. Pour illustrer ce propos, j'ai représenté une branche de ma généalogie qui commence avec le couple Edme DENEVRE – Claudine CUREAU. Ces ancêtres sont les parents de la grand-mère maternelle de Marie Julie REMOND et leurs ascendances sont très représentatives. Pour consulter è   ascendances DENESVRE-CUREAU

Vous pouvez aussi consulter la totalité de notre ascendance Icaunaise que nous avons réalisée en différents tableaux reliés entre eux. Pour consulter è   ascendances des parents de Marie Julie REMOND

De plus les patronymes CAMPENON et GUERON nous amènent à un illustre double cousinage. Cousinage au 18ème et 19ème degré avec le Général Jean Baptiste CAMPENON qui sera Ministre de la guerre en 1881 et 1885, mais aussi au 19ème et 20ème degré avec son neveu Pierre "Edme" CAMPENON industriel du BTP, fondateur de la société "CAMPENON et BERNARD".

Pour consulter le tableau de cousinage è   double cousinage avec Jean Baptiste et Pierre "Edme" CAMPENON

Le patronyme CHAPPOTIN lui, nous fait cousiner au 22ème degré avec Hélène de CHAPPOTIN (1839-1904), Mère Marie de la Passion qui est la fondatrice des Franciscaines missionnaires de marie et a été béatifiée en 2002.

Pour consulter le tableau de cousinage è   cousinage avec Hélène de CHAPPOTIN

         Enfin à la mi-décembre 2002 un article est paru dans le magazine "l'Yonne Mag" et je l'ai retrouvé par la suite sur le site internet de "l'Yonne Républicaine". Il parle de DENESVRE Michel et de son frère Edme, ce dernier étant un de mes ancêtres. Je tiens à remercier M. le rédacteur en chef, responsable de ce site internet qui m'a autorisé à reproduire cette page.

Pour consulter l'article de "l'Yonne Mag" è   Carnaval brutal à Cravant

         Pour les données qui sortent un peu de l'ordinaire, j'ai tout d'abord découvert sur l'acte de décès de mon aïeul François HIVERT (sosa 1716) qu'il était Lieutenant au Marquisat de Ragny (hameau de Savigny-en-Terre-Plaine) et "agent de M. le duc de LESDIGUIER". J'ai voulu en savoir un peu plus sur ce duc et voilà ce que j'ai trouvé :

 

En fait il sagit du duc de LESDIGUIÈRE. François BONNE, le premier duc de LESDIGUIÈRE(S) (1543-1626), est un fidèle d'Henry IV et comme lui protestant. A la tête des armées huguenotes il va gagner plusieurs batailles dans le dauphiné. Il est gouverneur de Grenoble en 1591. Henri IV le nomme ensuite Lieutenant Général du Dauphiné, puis Maréchal de France (1609) et Pair. La régente, Marie de Médicis, le fait Duc en 1611 et en 1622, enfin Louis XIII le nomme Connétable. Comme l'acte en question est de 1677 c'est sûrement François de BONNE de CRÉQUY troisième duc de LESDIGUIÈRE qui est évoqué dans l'acte. Pour en savoir plus sur le sujet vous pouvez consulter : les ducs de LESDIGUIÈRES

 

         Autre surprise une naissance avant mariage, ce qui n'est pas courant à l'époque. Ce qui est étonnant c'est la façon dont le prêtre va expliquer cela dans l'acte de mariage des parents. Donc mon ancêtre Jean REMOND (sosa 416) est né avant le mariage de ses parents. Vous trouverez à la suite la transcription de l'acte de mariage de ses parents fournie par Mme M-H BOUCHER que je remercie ici pour son aide.

 

SANTIGNY le 18.04.1684 - Mariage de Jacques REMOND et Magdeleine PICARD, majeurs et suffisamment âgés dudit lieu de Santigny, ledit REMOND fils de Maitre Joseph REMOND, notaire royal à Cisery et de feue Estiennette AUGEY ; ladite PICARD, fille de Maurice PICARD DU FILLEUX, laboureur, et de Marie GEORGEOT, dudit Santigny, ayant eu de leurs oeuvres un enfant mâle nommé Jean qu'ils ont amené avec eux et mis sous la nape pour le légitimer, mariage célébré par permission de Mgr de Langres du 11e février dernier, signé Amat, vicaire général .... à cause du degré de parenté. Présents : Maitre THIBAULT praticien, Pierre ANGELY puisné aussy praticien, Edmé ROUGEOT marchand, Pierre VACHEROT Maitre d'école, Maurice PICARD FILLEUX père, Jacques LE BEGUE beau-frère, et autres parents....

 

         Un tout autre sujet maintenant, j'ai trouvé entre autre dans le d'HOZIER traitant de la Bourgogne les armes (blasons) de plusieurs familles d'ascendants, des mes ancêtres, mais aussi de leurs proches qui apparaissent dans mes actes Icaunais. Vous trouverez ci-dessous le lien pour ces pages

      

 

- Mes blasons Icaunais   

- Retour au sommaire

Recherches Icaunaises

dernière mise à jour : 5 octobre 2013